Edition Numérique Collaborative
et CRitique de l'
Encyclopédie
Retour en haut

Sources, réception et suites
de l'Encyclopédie

Les sources

L'histoire de l'Encyclopédie, si riche soit-elle, ne se limite pas aux années 1751-1772. Les ouvrages dont elle dérive constituent ses sources et, parmi elles, de nombreux Traités et surtout de nombreux Dictionnaires dont on donnera progressivement l'inventaire dans cette rubrique. Car la loi lexicographique d'emprunt général et réciproque s'est appliquée ici comme ailleurs. Ainsi l'Encyclopédie procède en partie du Dictionnaire de Trévoux de 1752 et de la Cyclopaedia anglaise d'Ephraïm Chambers, qui procède elle-même du Dictionnaire de Trévoux de 1721, qui, lui-même, etc. : c'est un véritable matériau lexicographique commun qui circule en Europe au XVIIIe siècle (voir Les Dictionnaires Universels : le matériau commun et ses traitements et La fabrique de l'Encyclopédie : la place de la compilation).

Il en est de même des volumes de l'Académie royale des sciences de Paris, dont l'histoire et les mémoires alimenteront aussi le contenu de multiples articles de l'Encyclopédie, à la fois directement et par le biais de ses emprunts à la Cyclopaedia et au Trévoux qui y ont déjà beaucoup puisé.

Réception de l'Encyclopédie

La façon dont les volumes du Dictionnaire raisonné ont été accueillis dans la presse d'époque et plus largement dans les ouvrages du temps joua un rôle essentiel dans son histoire mouvementée et même dans son contenu (voir La bataille de la publication et La campagne anti-encyclopédique). Parmi les journaux qui rendirent compte d'une façon ou d'une autre de l'Encyclopédie, la liste ci-contre, loin d'être exhaustive, recense les principaux. Pour des renseignements sur ces journaux, voir le Dictionnaire des journaux de Jean Sgard [consulter] ; pour y accéder, voir Gazetier universel mis en ligne par Denis Reynaud [consulter] ; pour une analyse détaillée de leurs contenus, voir John Lough, John, Essays on the Encyclopédie of Diderot and D'Alembert, London, Oxford University press, 1968, p. 252-423.

Abraham Joseph Chaumeix consacra pour sa part, un ouvrage à la critique de l'Encyclopédie : Préjugés légitimes contre l'Encyclopédie et Essai de réfutation de ce dictionnaire, Bruxelles et Paris, Hérissant,1758-1759, 8 vol. in-12.

Par ailleurs, certains articles de l'Encyclopédie ont été publiés séparément ou ont paru dans les périodiques du temps : voir la rubrique consacrée aux articles repris dans la presse d'époque.

Les suites

L'Encyclopédie servira à son tour de source à de nombreux dictionnaires, parmi lesquels le Grand vocabulaire français (1767-1774) et la dernière édition du Dictionnaire universel de Trévoux (1771) !

Elle donne aussi lieu à de nombreuses suites. Première continuation : le Supplément en cinq volumes (quatre de textes et un de planches) qu'en donne le libraire parisien Charles-Joseph Panckoucke (1776-1777), également éditeur de la Table analytique et raisonnée (1780) en deux volumes dressée par le pasteur genevois Pierre Mouchon. Dans le même temps, le succès de l'Encyclopédie favorise l'impression de nombreuses éditions pirates, à commencer par la contrefaçon in-folio dite « de Genève » (1771-1773), ou celle en in-quarto, dite de « Pellet », publiée à Genève et Neuchâtel (1777-1779). A ces contrefaçons s'ajoutent en outre des projets plus ambitieux, tels que la refonte dite d'Yverdon (1770-1780), les rééditions de l'Encyclopédie « cum notis » (avec notes) de Toscane (celle de Lucques, publiée entre 1758 et 1776, et celle de Livourne, qui paraît entre 1770 et 1775), ainsi que l'Encyclopédie méthodique, entreprise pharaonique de réorganisation de l'Encyclopédie « par ordre des matières » dont la publication, initiée par Panckoucke en 1782, ne sera achevée qu'en 1832.

Page mise en ligne le 27 juin 2015
Dernière mise à jour le 27 septembre 2016.

Plan de la rubrique

Les sources de l'Encyclopédie

Réception de l'Encyclopédie

Les suites de l'Encyclopédie

Les premières sources

— Les dictionnaires universels : présentation générale
— Le Dictionnaire universel de Trévoux
— La Cyclopaedia de Chambers
— Le Dictionnaire universel de commerce de Savary
— Le Dictionnaire géographique portatif de Vosgien
— Les Élémens de physique de Musschenbroeck
— Les Institutions astronomiques de Le Monnier
— Les Synonymes françois de l’Abbé Girard
— Le Dictionnaire universel de médecine de James
— Le Lexicon Technicum de J. Harris
— Le Dictionnaire historique de Moréri
— Le Traité de la police de Nicolas de la Mare
     (
t. I ; t. II ; t. II ; t. III ; t. IV)
— L'Historia critica philosophiae de Jacob Brucker
— Le Nouveau Dictionnaire historique et critique de Chauffepié
— Les Mémoires de l'Académie royale des sciences de Paris

Réception dans les journaux

— Les Mémoires de Trévoux
— Le Journal des Savants
— L'Année littéraire
— Le Mercure de France
— Journal encyclopédique
— Nouvelles ecclésiastiques
— Correspondance Littéraire
— Journal des savants
— La Religion vengée
— Le Censeur hebdomadaire

Articles repris dans la presse d'époque

Suites de l'Encyclopédie

— Le Grand vocabulaire français (1767-1774)
— Le Dictionnaire universel de Trévoux (1771, dernière édition)
     (t. I ; t. II ; t. II ; t. III ; t. IV ; t. V ; t. VI ; t. VII ; t. VIII)
— Le Supplément (1776-1777)
— L'Encyclopédie de Lucques (1758-1776)
— L'Encyclopédie de Livourne (1770-1779)
— L'Encyclopédie d'Yverdon (1770-1780)
— La Table du pasteur Mouchon (1780)
— L'Encyclopédie méthodique (1782-1832)

ENCCRE | Intranet
© 2014-2017 | Crédits