Edition Numérique Collaborative
et CRitique de l'
Encyclopédie
Retour en haut
Sources et suites de l'Encyclopédie / L’historia critica philosophiae de Jacob Brucker

L’historia critica philosophiae
de Jacob Brucker

Jacob Brucker naît le 22 janvier 1696 à Augsburg où il a été pasteur. Il publie en 1719 un Testamen introductionis in historiam doctrinae de ideis et, en 1723, une Historia philosophica doctrinae de ideis. C’est en 1742 que paraît le premier tome de son grand livre Historia critica philosophiae a mundi incunabilis ad nostram usque aetatem deducta, achevé en 1744. C’est la première histoire de la philosophie digne de ce nom. Bien que, comme historien, il se défende de juger les systèmes qu’il expose, son histoire est orientée : elle est l’histoire de l’esprit humain arraché aux ténèbres et peu à peu élevé vers la lumière et la vérité. La vérité est une, mais on peut y accéder de deux manières, par la voie surnaturelle de la foi, qui n’est pas ouverte à tous, et la voie tout humaine de la raison, qui est longue et hasardeuse.

À la différence de plusieurs de ses prédécesseurs, Brucker n’exclut pas la religion du domaine de ses investigations. Il veut au contraire la traiter en objet de science au même titre que toutes les inventions humaines, ce qui lui a valu les soupçons du journaliste de Trévoux.

C’est le 7 novembre 1750 que Diderot emprunte l’ouvrage à la bibliothèque royale qu’il utilisera constamment dans les articles dits d’« Histoire de la Philosophie ». Pour une étude approfondie de cette source essentielle des Encyclopédistes, voir Jacques Proust, « Historia critica philosophiae de Jacob Brucker » (d’où sont extraites les lignes ci-dessus).

J’ajoute ici que Brucker inclut à son Historia des chapitres concernant la Philosophie naturelle (De emendata auctaque philosophia naturali) largement dédiés aux savants auxquels les Encyclopédistes consacreront eux-mêmes des articles, tels que Copernic, Newton, Tycho Brahé, Kepler, etc. L’ouvrage de Brucker a-t-il aussi été utilisé dans ces articles ? La question est posée.

Marie Leca-Tsiomis

Notice mise en ligne le 3 mars 2016.

Sources, réception et suites de l'Encyclopédie

Indications bibliographiques

Historia critiqua philosophiae a mundi incunabulis ad nostram usque aetatem deducta, Lipsiae, B. C. Breitkopf, 1742-1744, 4 tomes en 5 vol. : vol. I [consulter] ; vol. II [consulter] ; vol. III [consulter] ; vol. IV et V [consulter].

Jacques Proust, « Historia critica philosophiae de Jacob Brucker », Diderot et l’Encyclopédie (1962), Paris, Albin Michel, 1995, p. 224-254.

Pour citer cet article :

Marie Leca-Tsiomis, « L’historia critica philosophiae de Jacob Brucker », Les sources de l'Encyclopédie, projet d'Edition Numérique Collaborative et CRitique de l'Encyclopédie, http://enccre.academie.sciences.fr (26-06-2017)

À propos de l'auteur de cet article :

Marie Leca-Tsiomis est professeur émérite à l'Université Paris-Ouest Nanterre, membre du CSLF.

ENCCRE | Intranet
© 2014-2017 | Crédits