Edition Numérique Collaborative
et CRitique de l'
Encyclopédie
Retour en haut

Sellius et Mills

En juin 1744, un Allemand, nommé Gottfried (Godefroy) Sellius, naturaliste et professeur de droit, propose au libraire parisien Le Breton de traduire la Cyclopædia d'Ephraïm Chambers. Il a un associé John Mills, féru d'agriculture et traducteur, qu'il présente comme un riche Anglais. Un contrat est très vite passé : Mills et Sellius doivent fournir au libraire une traduction augmentée de la Cyclopædia, soit quatre volumes d'articles et un volume de planches au nombre de cent-vingt. André François Le Breton, de son côté, obtient le privilège nécessaire pour la publication de l'ouvrage. Au printemps 1745, un Prospectus, destiné à attirer des souscripteurs, est distribué et il annonce un « Dictionnaire universel des arts et des sciences » (traduction exacte du second titre de la Cyclopædia or an universal dictionary od arts and sciences »). Mais très vite, les rapports se tendent entre le libraire et ses deux associés ; il est question d'argent non investi, de traduction de mauvaise qualité : ils finissent par échanger des coups de poings, puis par entrer en procès.

Le Chancelier d'Aguesseau met fin aux poursuites engagées des deux côtés. Mills quitte la France et le privilège que Le Breton avait obtenu est annulé. Cependant la curiosité publique à l'égard de ce dictionnaire s'est éveillée et le libraire veut reprendre le projet ; dès octobre 1745, il s'associe avec trois autres libraires parisiens, Antoine Claude Briasson, Michel Antoine David et Laurent Durand.

.

Marie Leca-Tsiomis

Date de mise en ligne : le 17 mars 2015
Date de la dernière mise à jour : le 17 mars 2015

Qu'est-ce que l'Encyclopédie ?

Indications bibliographiques :

Franco Venturi, Le Origini dell'Enciclopedia, Roma-Firenze-Milano, Edizioni U, 1946.

John Lough, « Le Breton, Mills et Sellius », Dix-huitième siècle, 1, 1969, p. 267-287.

Pour citer cet article :

Marie Leca-Tsiomis, « Sellius et Mills », Les prémices de l'Encyclopédie, projet d'Edition Numérique Collaborative et CRitique de l'Encyclopédie, http://enccre.academie.sciences.fr (24-05-2017).

À propos des auteurs de cet article :

Marie Leca-Tsiomis est professeur émérite à l'Université Paris-Ouest Nanterre, membre du CSLF et rédactrice en chef de la Revue sur Diderot et sur l'Encyclopédie.

ENCCRE | Intranet
© 2014-2017 | Crédits