Edition Numérique Collaborative
et CRitique de l'
Encyclopédie
Retour en haut
Denis Diderot (1713-1784) / L'article AUTORITÉ, pouvoir, puissance, empire de Diderot

L'article AUTORITÉ, pouvoir, puissance, empire
de Diderot (t. I, 1751, p. 898a)

Collation effectuée par M. Leca-Tsiomis
sur l'exemplaire 1 de la Bibliothèque Mazarine

* AUTORITÉ, pouvoir, puissance, empire, (Gram.) L’autorité, dit M. l’abbé Girard dans ses Synonymes, laisse plus de liberté dans le choix ; le pouvoir a plus de force ; l’empire est plus absolu. On tient l’autorité de la supériorité du rang & de la raison ; le pouvoir, de l’attachement que les personnes ont pour nous ; l’empire, de l’art qu’on a de saisir le foible. L’autorité persuade ; le pouvoir entraîne ; l’empire subjugue. L’autorité suppose du mérite dans celui qui l’a ; le pouvoir, des liaisons ; l’empire, de l’ascendant. Il faut se soûmettre à l’autorité d’un homme sage ; on doit accorder sur soi du pouvoir à ses amis ; il ne faut laisser prendre de l’empire à personne. L’autorité est communiquée par les lois ; le pouvoir par ceux qui en sont dépositaires ; la puissance par le consentement des hommes ou la force des armes. On est heureux de vivre sous l’autorité d’un prince qui aime la justice ; dont les ministres ne s’arrogent pas un pouvoir au-delà de celui qu’il leur donne, & qui regarde le zele & l’amour de ses sujets comme les fondemens de sa puissance. Il n’y a point d’autorité sans loi ; il n’y a point de loi qui donne une autorité sans bornes. Tout pouvoir a ses limites. Il n’y a point de puissance qui ne doive être soûmise à celle de Dieu. L’autorité foible attire le mépris ; le pouvoir aveugle choque l’équité ; la puissance jalouse est formidable. L’autorité est relative au droit ; la puissance aux moyens d’en user ; le pouvoir à l’usage. L’autorité réveille une idée de respect ; la puissance une idée de grandeur ; le pouvoir une idée de crainte. L’autorité de Dieu est sans bornes ; sa puissance éternelle ; & son pouvoir absolu. Les peres ont de l’autorité sur leurs enfans ; les rois sont puissans entre leurs semblables ; les hommes riches & titrés sont puissans dans la société ; les magistrats y ont du pouvoir.

Dernière mise à jour : le 13 octobre 2015

<<< Retour à la notice consacrée à Diderot

>>> Autres extraits choisis de Diderot :

AGNUS SCYTHICUS (t. I, 1751, p. 179a-180b)

AMPHIPHON (t. I, 1751, p. 376b-377a)

ARCY (t. I, 1751, p. 622a-623b)

ART (t. I, 1751, p. 714a-717b)

AUTORITÉ, pouvoir, puissance, empire (t. I, 1751, p.  898a)

BASSESSE (t. II, 1752, p. 121b-122a)

BESANÇON (t. II, 1752, p. 212b-213a)

BISCOTINS (t. II, 1752, p. 260b)

CROIRE (t. IV, 1754, p. 502b)

DÉLICIEUX (t. IV, 1754, p. 783b-784a)

ENCYCLOPÉDIE (t. V, 1755)

FICHU (t. VI, 1756, p. 678b)

GAZE (Manufactur.) (t. VII, 1757, p. 532a-533a)

Avertissement (t. VIII, p. i-ij)

INDIGENT (t. VIII, 1758, p. 676a)

INTOLÉRANCE (t. VIII, 1765, p. 843a-844b)

JOUISSANCE (t. VIII, 1765, p. 889a-b)

MACHIAVELISME (t. IX, 1765, p. 793a-b)

NAITRE (t. XI, 1765, p. 10a-b)

NATIF (t. XI, 1765, p. 36a)

RÉFUGIÉS de Diderot (t. XIII, 1765, p. 917a)

ENCCRE | Intranet
© 2014-2017 | Crédits